Skip to content

Quels sont les effets secondaires du CBD ?

On vous explique !

Les bienfaits connus du CBD participent à augmenter sa popularité. De plus en plus de personnes se tournent aujourd’hui vers les produits contenant du Cannabidiol en guise d’alternative naturelle au traitement médical de certains symptômes, voire maladies. La molécule est réputée non nocive et favorable au bien-être de l’organisme. En conséquence, la réglementation française s’est assouplie et ces types de biens peuvent maintenant circuler librement sur tout le territoire. Cette démocratisation engendre forcément une augmentation constante de consommateurs. Aussi, outre connaître les vertus du CBD, il est également crucial de s’informer sur ses effets secondaires.

Qu’est-ce que le CBD ?

Le Cannabidiol, plus connu sous l’appellation CBD, désigne l’une des composantes les plus connues de la plante de chanvre. La molécule capte rapidement l’intérêt des scientifiques des domaines médical et pharmaceutique de par ses propriétés thérapeutiques et récréatives. Au vu des conclusions de leurs études, les industriels ont décidé de surfer sur la vague et de développer des gammes de produits au CBD. Produits alimentaires, cosmétiques, e-liquides, … la substance se décline sous toutes les formes afin de toucher un plus large public. 

Le CBD : une molécule bien tolérée par l’organisme

Le CBD est utilisé à des fins récréatives. Il se fixe sur les récepteurs endocannabinoïdes de l’organisme et aide ces derniers à rééquilibrer nos systèmes biologiques. Non seulement la substance est bien tolérée par le corps humain, mais elle lui prodigue aussi de nombreux bienfaits. Par exemple, le CBD est recommandé en tant qu’anti-douleur, anti-stress, anti-inflammatoire, …

L’organisation mondiale de la santé OMS reconnaît le Cannabidiol comme une substance non toxique et non psychotrope. Il répond ainsi à un bon profil de sécurité. Par ailleurs, en consommer présente peu de risques de dépendance et/ou d’abus, en admettant qu’il soit ingéré ou vaporisé suivant les consignes de sécurité du produit en question.  Plusieurs études ont été menées pour garantir la tolérance de l’organisme vis-à-vis du CBD. D’un côté, des doses variables de la molécule ont été consommées par voie orale durant un laps de temps déterminé : 300 mg journalier pour une période de six mois et 1.200 mg à 1.500 mg pour une durée d’un mois. D’un autre côté, des doses de 2.5 mg pulvérisées sous la langue ont été appliquées pendant deux semaines. Résultats de l’expérience : aucun effet secondaire sérieux n’est constaté. Néanmoins, selon les types de produits au CBD employés et les métabolismes des participants, quelques effets indésirables sont à déplorer.

Le CBD : Des effets secondaires sérieux à craindre ?

Le corps humain réagit différemment face aux produits introduits dans l’organisme. Certaines personnes peuvent manifester des réactions symptomatiques des effets secondaires de certaines substances ; tandis que d’autres non. En ce qui concerne le Cannabidiol, certains consommateurs souffrent d’effets indésirables mineurs, associés à de légers désagréments. Il est à noter que de nombreux médicaments et vitamines présentent également des risques d’effets secondaires mineurs. Cependant, lorsque le CBD est consommé conjointement avec certains médicaments, la possibilité qu’il interagisse avec ce dernier et perturbe son métabolisme existe. Des effets secondaires sérieux sont à craindre dans ce cas de figure. Aussi, pour plus de sécurité, nous ne saurons que trop vous conseiller de demander l’avis de votre médecin quant aux éventuelles contre-indications. Vous serez également en mesure de surveiller votre consommation afin de prévenir tout risque de surdosage.

Quels sont les effets secondaires connus du CBD ?

Les produits au CBD apportent de nombreux bienfaits aux consommateurs. Cependant, dans certains cas, il arrive que l’organisme développe quelques effets secondaires mineurs qui revêtent de l’inconfort. Parmi les effets indésirables notoires, nous pouvons citer :

1. Des nausées

Lorsque le CBD est pris par voie orale, il interagit directement avec les récepteurs endocannabinoïdes du système digestif. Son action dans cette zone s’en retrouve alors décuplée. Par conséquent, le Cannabidiol est prescrit pour traiter les maux liés aux troubles de l’estomac. Cependant, dans de rares cas, la molécule engendre des effets contraires à ceux escomptés. Il fait naître des sensations de nausées qui résultent parfois sur des vomissements. Deux raisons causent généralement ce type d’inconfort : soit la teneur en CBD de votre produit est trop élevée ; soit les autres ingrédients qui accompagnent ce cannabinoïde ne sont pas tolérés par votre organisme. Ainsi, diminuer la concentration en CBD du produit ou bien changer pour une autre marque suffit normalement à solutionner le problème.

2. Des troubles de l’appétit

Le CBD est populaire pour son efficacité dans les régimes. En effet, il participe au rééquilibrage alimentaire, diminue l’appétit et stimule la perte de poids. Le Cannabidiol favorise la suppression de graisses excessives stockées dans notre corps en diminuant le taux de lipogenèses d’une part ; et en stimulant les protéines d’autre part. Toutefois, le CBD est aussi susceptible d’accentuer la faim.

3. Des migraines potentielles

De nombreux consommateurs prennent du CBD dans l’optique de guérir de leurs maux de tête. Paradoxalement, si la méthode s’avère efficace pour certains patients, d’autres constatent l’effet inverse : ils souffrent alors de maux de tête et de migraines. Ces effets secondaires sont néanmoins attribués à la mauvaise qualité du produit utilisé. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est fortement conseillé de s’offrir des produits contenant du Cannabidiol pur, dénué de toute trace de solvants. Les maux de têtes sont également caractéristiques de la consommation d’une trop forte dose en CBD.

4. Une baisse de la pression artérielle

Le Cannabidiol est contre-indiqué pour les personnes souffrant de problèmes liés à la pression artérielle. En effet, il cause potentiellement une baisse de tension. A ce titre, son action est bénéfique pour les personnes atteintes d’hypertension ; néanmoins, elle se révèle néfaste sur celles qui font de l’hypotension. Étourdissements et malaises sont donc à craindre. Ces effets surviennent généralement quelques minutes après l’ingestion du produit au CBD.

5. Une sensation de bouche sèche

En tant que Cannabinoïde, le CBD partage quelques similitudes avec le THC. Certes, le Cannabidiol ne cause aucun effet psychotrope ; néanmoins, il est également susceptible de causer une sécheresse buccale. Plusieurs raisons expliquent ce phénomène, notamment la déshydratation ou la consommation d’un produit au CBD riche en THC. Des récepteurs endocannabinoïdes localisés sur les glandes salivaires contrôlent la sécrétion de salive. Le CBD augmente normalement le taux d’anandamide qui a pour conséquence de réduire la production salivaire.  

6. Des troubles du sommeil

Les troubles du sommeil sont peu constatés chez les consommateurs de CBD. L’huile fortement concentrée en CBD est généralement prescrite pour traiter l’insomnie. Cependant, elle risque également d’induire de la somnolence. Si ce cas se présente, il est impératif de ne pas prendre le volant. D’un autre côté, une faible dose de Cannabidiol aide à se détendre et à se relaxer. De plus, en augmentant la dose jusqu’à un certain seuil, l’organisme est tenu à l’éveil, ce qui provoque des insomnies. En somme, contrôler rigoureusement le taux de CBD ingéré permet de prévenir des problèmes liés aux troubles du sommeil.

7. Diarrhée ou constipation

Comme il a été mentionné précédemment, l’action du CBD sur l’estomac et le système digestif est importante. Dans cette optique, il n’est pas difficile d’imaginer que la substance puisse provoquer des diarrhées et constipations. Cependant, seul votre médecin est en mesure d’affirmer si vous faites l’objet d’une intolérance ou si la cause est toute autre. Par exemple, prendre un complément alimentaire à jeun peut causer les mêmes symptômes. En consommant du CBD le ventre plein, vous serez plus à même de déterminer si vous tolérez ou non la molécule. Par ailleurs, de nombreux produits dérivés du CBD contiennent des solvants, notamment des lipides qui risquent d’induire des diarrhées ou de la constipation.

Combien de temps durent les effets secondaires du CBD ?

Si vous souffrez des effets secondaires liés à la consommation du CBD, ne vous inquiétez pas : ceux-ci s’estomperont puis disparaîtront rapidement. Toute substance qui pénètre l’organisme est vouée à être traitée avant d’être éliminée. C’est ce que l’on appelle la « demi-vie ». A ce jour, trop peu d’études ont été menées pour pouvoir poser un diagnostic formel. Toutefois, les Cannabinoïdes afficheraient une demi-vie d’une durée de 18 heures à 35 heures. Les méthodes d’ingestion du CBD participent également à allonger ou au contraire à réduire le temps d’action de la substance. En inhaler au travers de cigarettes électroniques, par exemple, produit des effets qui ne s’inscrivent pas dans la durée. En outre, même si le CBD reste présent dans le corps, il perd graduellement en potence au bout de 4 heures à 6 heures.

CBD Shop le plus proche

Please select listing to show.

Mauvaise localisation ? 
Entrez votre code postal