Skip to content

Quelle est la diffe?rence entre le CBD et le CBG

On vous explique !

Les cannabinoïdes se réfèrent à des composés qui se trouvent dans la plante de chanvre. Le CBD reste l’un des plus connus jusqu’à présent ; toutefois, la science a permis d’identifier d’autres substances telles que le THC ou en encore le CBG. Les scientifiques et médecins reconnaissent désormais les vertus thérapeutiques et récréatives de ces molécules. Quelle est alors la différence entre le CBD et le CBG ? Cet article tentera de répondre au mieux à vos questions. 

Les « endocannabinoides » présents dans le corps humain

Les cannabinoïdes issus de la plante de chanvre, notamment le Cannabidiol (CBD) et le Cannabigérol (CBG) nous sont de plus en plus familiers. Ces derniers agissent sur l’organisme et produisent des effets thérapeutiques et/ou récréatifs suite à leur ingestion. Cette action n’est pas le fruit du hasard : ces substances entrent en réaction avec celles produites par l’organisme dont l’anandamide et le 2-arachydonylglycérol (2-AG). Ils jouent un rôle majeur dans le bon fonctionnement du système de communication du corps humain. Les endocannabinoïdes régulent une grande partie des processus vitaux, à savoir l’état mental, l’état du système digestif, la gestion de la douleur ainsi que la fabrication et la décomposition des cellules. Ces composés nous aident à atteindre l’état d’homéostasie, stade au cours duquel nous nous sentons à l’aise tant du point de vue physiologique que mental.

En ce sens, les cannabinoïdes favorisent un bien-être à la fois physique et mental. Dans certains cas, l’organisme se trouve incapable d’utiliser convenablement les endocannabinoïdes, engendrant des carences responsables de maladies et/ou de sentiments d’inconfort. C’est dans cette optique que le recours au chanvre est recommandé : les cannabinoïdes CBD et CBG sont en mesure de combler, du moins en partie, les manques ressentis par le corps.

Les cannabinoides contenus dans la plante de chanvre

Les phytocannabinoïdes, c’est-à-dire les cannabinoïdes issus de végétaux comme la fleur Sativa agissent sur les mêmes récepteurs qui traitent les endocannabinoïdes. En conséquence, leur action sur le corps humain est efficiente. Jusqu’à aujourd’hui, le cannabibiol (CBD) reste le plus connu de la plante de chanvre, bien qu’il ne représente pas l’unique substance synthétisée par celle-ci. Les produits au CBD vendus sur le marché contiennent un mélange de cannabinoïdes et de terpènes fonctionnant en synergie et produisant un « effet d’entourage ». Parmi les cannabinoïdes les plus courants, on distingue le CBG et le CBD.

Qu'est-ce que le CBD ?

Le CBD ou cannabidiol est la seconde substance présente en concentration élevée dans le Cannabis Sativa. Il fait son apparition dans les annales de la science en 1939 par l’entremise du chercheur organique de l’université de l’Illinois, le professeur Roger Adams. Aux effets sédatif et non psychoactif, le CBD est utilisé dans le traitement de nombreuses maladies neurodégénératives, musculaires et inflammatoires. Étant donné qu’il s’agit d’un produit légal dans de nombreux pays européens, le CBD se rencontre dans des produits du quotidien comme les huiles essentielles. Son potentiel hémostatique pousse la médecine à l’introduire comme complément alimentaire. Le composé agit favorablement sur les processus biologiques vitaux comme ta digestion.

Comme le cas du CBG, les recherches sur le CBD ne font que commencer ; cependant, les scientifiques décèlent en lui de nombreux potentiels. Ils lui soupçonnent des propriétés antidépressives, analgésiques et antispasmodiques. L’absence d’effets secondaires notables rassure l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). De ce fait, une étiquette de « substance inoffensive » lui a été attribuée. Selon la législation en cours, si sa consommation n’est pas interdite en France tant que le taux de THC ne dépasse pas 0,2%.

Les vertus thérapeuthiques du CBD

Des recherches sur le CBD ont conclu sur des résultats probants quant à son action thérapeutique. La substance est potentiellement apte à remplir deux fonctions fondamentales. D’une part, elle mène une action sédative : elle aide à alléger les douleurs liées à générer par l’arthrite, la maladie de Crohn, le diabète et la sclérose en plaques. D’autre part, elle est calmante : elle participe à diminuer l’anxiété, l’insomnie et les douleurs chroniques causées par les inflammations. Enfin, il ne faut pas oublier son potentiel neuroprotecteur qui le rend apte à agir sur l’Alzheimer, la maladie de Parkinson, et l’épilepsie.

Le CBD : Un complément alimentaire légal

Malgré ses fonctions thérapeutiques avérées, le CBD est actuellement classé en tant que complément alimentaire ; et non comme médicament. Il est proposé sur le marché sous diverses formes, notamment les fleurs et les résines, les huiles essentielles aux divers taux de CBD (10%, à 30%), les produits cosmétiques comme les baumes et les crèmes, et enfin, les produits alimentaires.

Qu'est-ce que le CBG ?

Le CBG ou Cannabigérol est connu comme le cannabinoïde mère. Il est le premier cannabinoïde à être synthétisé dans la plante de chanvre. La fleur Sativa, la variété la plus cultivée du monde, n’en contient qu’une infime quantité après la procession (récolte et séchage), à hauteur de moins de 1% dans les plants en floraison. Les substances comme le CBD et le THC se forment à partir du CBG.

Le processus de synthèse du CBD se déroule de la manière suivante. Le CBGA se forme en premier avant de perdre en acidité et se transformer en CBG sous l’action de la chaleur. En d’autres termes, il subit un phénomène de décarboxylation. La molécule se décompose en THC et en CBD. Étant donné les potentiels usages du CBG, de nombreuses banques de graines cultivent actuellement des variétés de chanvre à forte concentration en CBG.

Le CBG n’a pas d’action psychoactive notable même s’il procure une légère stimulation mentale. En classant les effets des cannabinoïdes notoires sur une échelle de 0 à 100, en plaçant le CBD à 0 et le THC à 100, les effets du CBG se situeraient entre 10 et 20. En d’autres termes, les effets psychotropes du CBG sont plus importants que ceux de CBD ; même s’ils sont moindres comparés à ceux du THC.

Les usages thérapeutiques du CBG

Le CBG constitue un cannabinoïde non psychotrope à effet sédatif. En d’autres termes, il mène une action ciblée sur le système nerveux et calme les angoisses ou la paranoïa. Consommer du CBG procure un sentiment de bien-être. Jusqu’à aujourd’hui, peu de recherches ont encore été réalisées sur cette substance ; néanmoins, son potentiel neuroprotecteur intéresse fortement la médecine. Les chercheurs lui ont décelé une éventuelle capacité à traiter les maladies neurodégénératives comme la maladie de Huntington, les symptômes liés au manque d’appétit, ainsi que les inflammations. Les scientifiques lui attribuent à ce titre des vertus similaires à celles du CBD

Les recherches scientifiques sur le CBG

Des études menées ont révélé que les capacités neuroprotectrices du CBG préviennent le développement ou la croissance de certaines cellules cancéreuses. En 2013, le potentiel anti-inflammatoire et antioxydant du composé a été démontré par les chercheurs de la faculté de pharmacie de l’université de Naples Federico en Italie par l’entremise d’une expérience sur des souris atteintes de «la colite », qui est une maladie inflammatoire

Des recherches menées par le docteur Bonni Goldstein, spécialisé en Cannabis thérapeutique, démontrent également que le CBG agit efficacement contre le stress, la mycose et la dépression. Des études de 2016 et 2017 menées sur des rongeurs résultent sur une action du CBG : la stimulation de l’appétit. Ainsi, le cannabinoïde serait apte à traiter les troubles de l’alimentation comme l’anorexie. Enfin, le CBG est un antibactérien efficace dans le traitement des maladies cutanées. De plus, il pourrait aider à soigner le glaucome en réduisant la pression intraoculaire qui sévit dans l’organisme du patient.

Enfin, de nombreuses études sur les éventuels usages thérapeutiques du CBG sont encore en cours. Le but est d’ouvrir les horizons de la science afin de révéler au grand jour tout le potentiel de ce composé. Toutefois, les premières recherches ont permis d’établir les bienfaits médicaux des cannabinoïdes lorsque ceux-ci sont parfaitement dosés.

Conclusion

Les études ont démontré que les cannabinoïdes CBD et CBG produisent des effets similaires positifs sur l’organisme. Ainsi, la principale distinction possible entre les deux substances se situe au niveau de leurs compositions chimiques. Le CBG est reconnu comme le cannabinoïde mère, c’est-à-dire le précurseur du CBD. Il entre dans la composition même des autres cannabinoïdes tels que le CBD ou THC. Cet état de fait contribue à sa faible concentration dans les plantes de chanvre d’une part ; et le faible intérêt que lui accorde la science d’autre part. 

N’oubliez pas que si vous souhaitez utiliser le CBD pour des raisons médicales, vous ne devez en aucun cas le faire sans en parler avec votre médecin au préalable.

CBD Shop le plus proche

Please select listing to show.

Mauvaise localisation ? 
Entrez votre code postal