Skip to content

Quelle est la différence entre le CBD et le THC ?

On vous explique !

Des études récentes révèlent que la substance active de la plante de cannabis CBD démontre un haut potentiel thérapeutique. Cependant, la réputation du THC, une substance similaire mais beaucoup plus forte, discrédite les vertus du CBD. Les deux produits étant issus du chanvre, des confusions sont à prévoir. Quelle est alors la différence entre le CBD et le THC ?

CBD et THC : Notions de base

Le cannabis est une plante aux vertus tant thérapeutiques que psychotropes. Sa consommation est fortement réglementée dans le milieu médical comme privé. Le chanvre est formé de nombreuses molécules aux propriétés diverses et variées, regroupées sous l’appellation « cannabinoïdes », et dont le plus tristement connu est le THC.  Le tétrahydrocannabinol est particulièrement apprécié pour ses effets medical et psychotropes. Les inconditionnels savourent cette « hormone du bonheur » en vue de ressentir une illusion de joie et de plaisir. Ainsi, le public associe généralement le cannabis aux produits enrichis au THC. Cette consommation dite « récréative » gagne en popularité en France et dans le monde.

En parallèle, le cannabidiol ou CBD, qui fait également partie des cannabinoïdes, est voué à une vocation thérapeutique. Ayant des effets sédatifs, il agit en symbiose avec le THC afin d’en contrôler les effets. Le CBD possède la particularité de calmer le système nerveux et réduit les risques de « bad trip ». En d’autres termes, consommer un composé de THC et de CBD permet de jouir des effets agréables du THC sans pour autant souffrir des inconvénients comme le sentiment d’angoisse ou d’anxiété inhérent à l’ingestion du THC

CBD : Qu'est-ce que c'est ?

Le cannabidiol (CBD) représente la seconde substance la plus abondante qui forme le Cannabis Sativa.  Il possède des propriétés soutenues ; si bien qu’il est habituellement utilisé dans la formule de certaines huiles essentielles. Par ailleurs, au vu de son potentiel homéostatique, beaucoup n’hésitent pas à s’en servir comme complément alimentaire. Favorable au bon fonctionnement de processus biologiques clés comme la digestion, le CBD est prisé pour son action supposée sur le bien-être. La recherche sur le CBD ne se trouve qu’aux prémices. Toutefois, les scientifiques lui attribuent des propriétés analgésiques, antispasmodiques et antidépressives. Enfin, l’absence d’effets secondaires notables le propulse au rang de substance inoffensive (selon l’OMS).

THC : Qu'est-ce que c'est ?

Le Cannabis Sativa contient également du THC. Le public y a recours dans le cadre d’une consommation récréative afin d’atteindre un état d’euphorie. Néanmoins, une fois la sensation de plaisir passée, certains consommateurs peuvent ressentir des effets secondaires notoires. Certaines régions du cerveau sont influencées de manière à ce que le sujet expérimente des angoisses, ou au contraire, un sentiment de plénitude.

Hautement psychoactive, la consommation, distribution, production, vente et achat du THC sont condamnés par la loi. Lorsque l’acide gamma-aminobutyrique GABA est bloqué, une joie soudaine s’empare du sujet. 10 mn à 30 mn suffisent pour que la substance agisse dans l’organisme pour une durée d’environ deux heures. Cependant, l’effet sédatif du THC agit positivement dans le traitement des douleurs d’une part ; des inflammations, d’autre part.

Fonctionnement du CBD et du THC une fois introduit dans l'organisme

Les études ne se prononcent pas encore définitivement sur la manière dont le CBD et le THC agissent sur le corps humain. Cependant, il est possible de citer et d’expliquer les effets les plus flagrants des cannabinoïdes.

  • LE CBD :

Le CBD possède la particularité de renforcer le réseau de récepteurs spéciaux situés dans l’intégralité du corps humain. Contrairement au THC, son action est plus globale : il modifie l’humeur, stimule l’appétit, influence la réponse immunitaire et favorise le sommeil.

  • Le THC :

Le THC cible des récepteurs spécifiques des régions du cerveau ainsi que du système digestif. Il simule un des neurotransmetteurs naturels de l’organisme, et imite l’action de  l’anandamide, connue sous le nom de « la molécule du bonheur». Les effets addictifs naissent de cette interaction. Ainsi, le sujet a des chances de voir son appétit augmenter, ses temps de réaction ralentir et son état mental se modifier. En somme, il devient euphorique.

En conclusion, bien qu’issus de la même plante, le CBD et le THC sont utilisés à des fins différentes, voire opposées.

Utilisation du CBD et du THC dans le cadre médical

Le CBD et THC possèdent tous les deux un fort potentiel thérapeutique. En fonction de la pathologie traitée, les deux substances sont administrées conjointement ou de manière séparée, à des dosages étudiés.

Le CBD remplit généralement deux fonctions. La première est sédative : le CBD soulage des douleurs générées par l’arthrite, la maladie de crohn, le diabète et la sclérose en plaques. La seconde est calmante : le CBD réduit l’anxiété, l’insomnie et les douleurs chroniques causées par les inflammations.

En revanche, le THC est utilisé comme moyen de prédilection pour soigner les douleurs d’ordre neuropathique comme le Parkinson, les nausées, les effets secondaires de la chimiothérapie. Il est également efficace pour stimuler l’appétit, ou encore pour atténuer les pressions intraoculaires liées au glaucome. Le recours au THC est fortement réglementé à cause de ses effets sur la psyché du patient. Il est susceptible de causer de l’anxiété ou dans les cas plus extrêmes, de la paranoïa.

Comme les cannabinoïdes sont considérés comme des substances à risque, la législation française contrôle strictement son utilisation. En outre, à ce jour, un seul médicament à base de Sativex a reçu une autorisation. Le spray buccal enrichi en cannabinoïdes est mis sur le marché par le laboratoire GW Pharma. Sa formule contient entre autres 2.7mg de THC et 2.5mg de CBD par 1 mL de produit Sativex. Ce dernier ne contient aucune molécule de synthèse ; mais uniquement des substances naturelles spécialement produites à cette fin. Le spray buccal est distribué dans dix-sept pays d’Europe et montre une efficacité prouvée dans le traitement de la sclérose en plaques. D’ailleurs, près de cinq mille patients peuvent en témoigner. Néanmoins, son coût de production ainsi que son prix de vente étant trop coûteux, sa distribution en France a été stoppée net l’année 2015.

En ce qui concerne le THC, les effets secondaires étant jugés trop dangereux, il n’existe actuellement aucun réseau de distribution légal du THC naturel en France. Des études et expérimentations sur le cannabis médical sont en gestation en vue d’une éventuelle légalisation de l’utilisation, dans un contexte médical. 

La législation régissant le CBD et le THC

Le CBD et le THC possèdent tous deux des propriétés à la fois similaires et opposées. Les deux substances qui proviennent de la même plante de cannabis, produisent sensiblement les mêmes effets, avec des intensités différentes. Leurs caractéristiques prêtent à confusion, une différence de taille les distingue l’une de l’autre : le statut légal. Le recours au THC est prohibé par la loi tandis que le CBD est autorisé.

Les vertus du CBD sont reconnues et acceptées du public tandis que le THC souffre d’une mauvaise réputation. Un produit CBD reçoit l’aval de la loi à partir du moment où le taux de THC qui l’accompagne ne touche pas le seuil maximal autorisé. Ce taux varie selon la loi en vigueur dans le pays ; toutefois, il n’excède pas 0.3% (taux maximum aux Etats-Unis) ou encore 0.2% (en France). De ce fait, il est fortement recommandé d’étudier de près la législation de sa zone d’habitation avant de se procurer un produit CBD en vue de ne s’exposer à aucune infraction. 

Conclusion

Le CBD et le THC proviennent de la même plante de cannabis Sativa.  Leurs principales utilisations se révèlent opposées. D’un côté, le THC est populaire pour ses effets planants tandis que le CBD ne cause aucune modification comportementale de cette sorte. A forte dose, le THC engendre anxiété et paranoïa alors que le CBD devient un anxiolytique efficace. De ce fait, ce dernier est recommandé dans le traitement des patients souffrants de psychose et de schizophrénie. Par ailleurs, selon certaines études le CBD agirait efficacement sur les douleurs inflammatoires, les douleurs chroniques et l’anxiété, sans risque de développer une addiction ou encore des ressentis psychoactifs. Mis à part ses effets secondaires liés à l’euphorie, le THC présente également des capacités thérapeutiques. Par exemple, son efficacité a été constatée sur le traitement du cancer ainsi que du glaucome. De plus, utilisé en complément du CBD, il possède la particularité d’améliorer les performances de ce dernier.

Le cannabis est aujourd’hui plus largement considéré comme une plante médicinale. En effet, une de ses composantes principales soulage le diabète. Les études n’ont malheureusement pas encore réussi à identifier formellement l’agent responsable de l’amélioration de l’état du patient. En attendant, le CBD est légal en Europe alors que le cas du THC est en suspens. 

N’oubliez pas que si vous souhaitez utiliser le CBD pour des raisons médicales, vous ne devez en aucun cas le faire sans en parler avec votre médecin au préalable.

CBD Shop le plus proche

Please select listing to show.

Mauvaise localisation ? 
Entrez votre code postal